Paul Dupont-Hebert et l’équipe Tandem en accord avec Caramel Films présentent la trame sonore mettant en lumière Debbie Lynch-White alias Mary Travers dite La Bolduc!

Paul Dupont-Hebert et l’équipe Tandem en accord avec Caramel Films présentent la trame sonore mettant en lumière Debbie Lynch-White alias Mary Travers dite La Bolduc!

À quelques mois de la sortie officielle du film « La Bolduc », Tandem présentent la trame sonore mettant en lumière le talent indiscutable de Debbie Lynch-White alias Mary Travers dite La Bolduc !

 

Dès les premières notes, l’auditeur ressent le plaisir évident de Debbie à emprunter les traits de la célèbre chansonnière auteure-compositrice et interprète qui a connu la gloire principalement à la fin des années 20 et dans les années 30. Debbie Lynch-White nous entraîne, à travers l’œuvre de cette pionnière, dans un Québec en pleine crise économique avec « Ça va venir découragez-vous pas », « Sans travail » et « La grocerie du coin ». Elle turlutte « J’ai un bouton sur la langue » et donne le ton à la fête « Le jour de l’an ».  Elle nous propose la première chanson qui a consacré La Bolduc au rang des grandes artistes « Y’a longtemps que je couche par terre » et nous renvoie dans l’univers social de l’époque avec « Si vous avez une fille qui veut se marier », « R’garde-toé ‘cas t’as d’l’air » « La cuisinière ». Enfin, la vie de tournée nous est racontée avec la proposition de « La Côte-Nord ».

 

Un album festif interprété par une Debbie Lynch-White assumée et convaincante. Elle est La Bolduc !

 

Réalisation et arrangements : Marc Beaulieu

Piano, accordéon, ukulélé, percussion : Marc Beaulieu

Harmonica, accordéon, podorythmie : Pierre-Luc Dupuis

Violon : André Brunet                                                 Guitares et ukulélé : Jeff Smallwood

Basse : Mario Légaré                        Siffleur : David Beaulieu                   Percussion : Rich Irwin

Flûte irlandaise : Dave Gossage

Enregistré et mixé au studio Prélude : Marc Beaulieu et Michael Néron Mastering : Guy Hébert (studio Karisma)

 

Debbie Lynch-White a terminé ses études à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe au sein de la cuvée 2010. Dès sa sortie, elle a été engagée par le chorégraphe Dave St-Pierre à titre de remplaçante pour « La Pornographie des âmes ». Puis, elle a participé en 2011 au spectacle « Le cycle de la boucherie », créé par l’entreprise du chorégraphe au Théâtre La Chapelle.  En 2012, sa carrière a été propulsée, alors qu’elle a décroché le rôle de Nancy Prévost dans le très populaire téléroman « Unité 9 », à Radio-Canada. Elle s’est également illustrée au théâtre dans plusieurs pièces, dont « Le vertige » avec le Théâtre de l’Opsis, « Sunderland » à la Compagnie Jean-Duceppe, « J’accuse » avec le Théâtre d’Aujourd’hui, « Roméo et Juliette » au Théâtre du Nouveau Monde, ainsi que plusieurs pièces de théâtre d’été partout au Québec. En 2011, elle est devenue cofondatrice du Théâtre du Grand Cheval (TGC), qui a produit « Chlore », une œuvre d’abord présentée à La Petite Licorne en octobre 2012, puis en janvier 2014 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Son travail au sein du TGC s’est poursuivi, car on y a présenté une deuxième création, « Sylvie aime Maurice », à la Grande Licorne en mars 2017.

Incarner Mary Travers, le rôle-titre du film « La Bolduc », constitue un point tournant dans sa jeune carrière.

 

Sur la photo  : Debbie Lynch-White

Crédit photo : Julie Artacho



Facebook

Twitter